Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Belgian-Panflute-Passion - Page 2

  • Filmer la flûte de Pan

    Filmer la flûte de Pan

     

    1. Matériel

    • Une caméra vidéo Haute Définition (HD) (SONY, Panasonic, CANON, etc.) ou un appareil photo réflex avec possibilité de filmer (CANON, NIKON, par exemple).
    • Un micro directionnel de qualité (SENNHEISER, par exemple), soit stéréo, soit une paire de deux micros disposés en XY, etc.
    • Un pied vidéo avec une tête souple assurant des mouvements fluides horizontalement et verticalement (Manfrotto, SONY, etc.)
    • Un casque d'écoute fermé (pour s'isoler du bruit extérieur ambiant): il permet de surveiller le son capté et de vérifier l'absence de bruits parasites (chauffage à air pulsé, conversations inopportunes, etc.).
    • Prévoir un bloc multiprises et une alimentation électrique pour les longues prises de vue (journée de concert, etc.), et plusieurs batteries rechargeables de haute capacité, pour assurer sa mobilité et son autonomie. Toujours décharger et recharger complètement toutes les batteries, la veille du tournage! En effet, elles se déchargent spontanément. Elles seront numérotées, de manière à les utiliser dans l'ordre, et ne pas reprendre par erreur une qui est déchargée.
    • Des cassettes vidéo HD ou des cartes mémoires de grande capacité (32 gigabytes), à haute vitesse de transfert (SANDISK, etc.). En prévoir plusieurs, si nécessaire (on enregistre 1 heure de séquences en haute définition sur une carte de 32 GB).
    • Si votre caméscope dispose d'un disque dur et d'un emplacement pour des cartes mémoires, utilisez les cartes, procédé parfaitement silencieux. Au contraire, l'écriture régulière des données sur le disque dur, à proximité du micro, laisse entendre des "clics" très désagréables pour l'oreille d'un musicien... J'en ai fait l'amère expérience, après avoir filmé 5 heures durant un concert, sans me rendre compte de ces cliquetis gênants.

    2. Repérages

    Comment se présente la scène ? en particulier:

    • Sources de lumières naturelles (soleil donnant dans des vitraux, des fenêtres) et artificielles (spots, éclairages directs et indirects). Éviter les contre-jours (donnent une silhouette noire se détachant sur un fond clair).
    • Comment sont disposés les musiciens, en particulier le flûtiste de Pan, son accompagnateur (pianiste, guitariste,etc.) ? Dans un ensemble musical traditionnel roumain, nous retrouvons contrebasse, guitare, violon, cymbalum, accordéon, chanteuse et flûte de Pan, parfois aussi autres flûtes de berger et Taragot (clarinette).
    • Veillez à ne pas gêner la vue des spectateurs!
    • Ne pas obstruer les issues de secours (allées vers la scène)! En cas d'incendie, dans une salle obscure, cela peut fortement gêner l'évacuation du public présent.
    • Si les jambes de votre trépied sont déployées, ne vous placez pas sur le passage des spectateurs, il en résulterait des coups dans le pied vidéo, des secousses voire même la chute brutale de la caméra sur le sol!
    • A quelle distance dois-je me placer de la scène et des musiciens ? La plupart des caméras possèdent un zoom optique de 12x, ce qui rapproche suffisamment la scène. Je vous livre un truc bien utile: amenez le levier de zoom en position télé maximum et cadrez pour un portrait assez serré (pour un flûtiste de Pan, de la taille au sommet de la tête, en cadrant les deux bras fléchis et les mouvements horizontaux de translation de la flûte). Faites la mise au point sur cette distance, ainsi le point restera net quel que soit l'angle choisi.
    • Si vous filmez un flûtiste de Pan et un accompagnant, pianiste ou guitariste par exemple, placez-vous de telle sorte que les deux soient disposés sur le même arc de cercle, ainsi la mise au point sera valable pour les deux, sans devoir changer constamment le focus.
    • Au cours de la répétition qui précède le concert, profitez-en pour vérifier les niveaux sonores, fort différents suivant qu'il s'agit d'un seul exécutant, d'un duo, d'un trio voire de tout un ensemble de plusieurs dizaines de personnes!... Certains instruments sont particulièrement sonores (percussions, clarinette, cymbalum par exemple).
    • ATTENTION! Les caméras vidéo pourvues d'un réglage manuel de la prise de son, possèdent des VU-mètres avec des barres qui suivent l'amplitude sonore. En principe, pour éviter la saturation du son, ces barres doivent rester dans le vert et le jaune, sans passer au rouge, sinon il y aura une saturation, une distorsion très désagréable et quasi impossible à récupérer en post-production (ne vous fiez pas à la réduction globale de l'amplitude des ondes, avec vaine tentative de restaurer les crêtes).
    • N'atténuez surtout pas trop (-3 dB baisse l'intensité sonore de moitié)! Lors d'un concert, j'ai réduit l'intensité de -20 dB: lors du visionnement sur un téléviseur, aucun son n'était audible, sur près de cinq heures d'enregistrement... Heureusement, grâce au programme de montage, j'ai pu restaurer en partie et produire un son relativement correct.
    • Balance des blancs (White Balance): utilisez une feuille de papier blanc, la cadrer de près avec la caméra, poussez sur le bouton White Balance, jusqu'à ce que la balance soit faite (le symbole cesse de clignoter). Vérifiez avec un objet très coloré et contrasté: les couleurs doivent parfaitement correspondre.
    • Certains "paresseux" négligent cette précaution, et se fient aux possibilités de corrections colorimétriques en post-production, c'est une grossière erreur.
    • Attention, les conditions d'éclairage peuvent brusquement changer au début du concert (allumage des spots et éclairages indirects dans une église, par exemple). L'image sera alors sur-exposée, trop blanche, sans relief.

    3. Tournage durant le concert

    • Filmer dès le début, en plan d'ensemble, pour situer l'endroit et la scène (les abords extérieurs, l'affiche annonçant le concert, des stands proposant des flûtes de Pan, des méthodes d'apprentissage, des CD ou des DVD, le public se rafraîchissant à la buvette, la répétition, etc.)
    • Cadrer le groupe complet, puis zoomer et parcourir chaque rangée du groupe lentement, de gauche à droite, en regroupant deux ou trois musiciens à la fois et en les filmant quelque temps, puis poursuivre lentement son mouvent panoramique. Zoom arrière, pour le chef d'orchestre qui dirige, face au groupe.
    • Arrêtez un peu après que le morceau soit entièrement exécuté, suivi des applaudissements et de la réaction des élèves qui viennent de jouer devant le public constitué des parents, amis et passionnés.
    • Le vidéaste doit toujours être discret, "transparent", personne ne doit remarquer sa présence. Son visage garde une expression sereine, détendue, et il sourit largement aux musiciens débutants ou chevronnés.
    • Échangez avec les musiciens, lors de la pause, profitez-en pour les complimenter sincèrement en soulignant les aspects particulièrement réussis, ainsi s'établit une relation de confiance entre le vidéaste et les personnes filmées.
    • Si la possibilité existe, connectez la caméra à un téléviseur présent (Académie de Musique, etc.), et montrez quelques séquences particulièrement belles et impressionnantes.
    • Prenez soin de conserver quelques exemplaires du programme, avec le nom des morceaux et celui de tous les musiciens, ainsi que des accompagnateurs (pianiste, guitariste, etc.). Notez les coordonnées des personnes intéressées (leur adresse e-mail, leur téléphone), en leur signalant qu'ils seront avertis dès que les séquences vidéo seront prêtes à être diffusées.
    • Respectez toujours strictement le droit à l'image!... Certains musiciens amateurs ou chevronnés exercent un métier public, et ne souhaitent en aucun cas mettre en lumière leur passion pour la flûte de Pan. Si la séquence est approuvée, la diffuser plus largement.
    • Remettez à l'organisateur du concert le DVD fruit de votre montage, avec une jaquette personnalisée et une impression sur la surface du disque d'une photo du concert, cela sera pour lui un souvenir agréable voire précieux. Prévoyez une copie de sauvegarde (DVD), et le fichier image (*.img) à partir duquel le montage peut être utilisé pour produire en quelques minutes seulement d'autres DVD.

    4. Montage et diffusion

    La post-production est le travail qui suit la prise de son et d'images.

    • Il existe des logiciels professionnels, capables de gérer des fichiers volumineux en haute définition, et surtout de mener à bien l'étape la plus énergivore: le rendering (conversion de toutes les séquences, en un ensemble cohérent, destiné à la diffusion sous différentes formes: DVD, Internet (streaming).
    • Les principaux sont Adobe Premiere (pour Mac et PC) et Final Cut Pro (Mac).
    •  Il existe d'autres programmes meilleur marché, souvent constitués de suites d'applications pour réaliser les différentes étapes du montage. Certaines sont excellentes, d'autres plantent, lors de l'étape finale (rendering), et après avoir tourné toute une nuit, affichent un message d'erreur piteux...

    Il existe plusieurs sites Web spécialisés dans la diffusion de films et séquences vidéo, en particulier:

    - YouTube

    - dailymotion

    - Vimeo

    Une fois votre compte créé, vous pouvez télécharger vos vidéos, en tenant compte des conseils donnés pour assurer le meilleur rendu possible après conversion.

    5. Droits d'auteurs (Copyright)

    • Respectez strictement les droits d'auteur, sous peine de devoir vous acquitter de lourdes amendes!
    • Indiquez toujours de manière détaillée le titre du morceau de musique, chanson, etc., son auteur, la version. Le fait d'indiquer que le titre est disponible sur iTunes et Google Play manifeste clairement votre intention en tant que vidéaste, de respecter les droits d'auteurs concernés.

     

    En guise d'illustration, voici quelques clips vidéos postés au cours des dernières années. Remarquez l'évolution de la définition de l'image et de la qualité du son.


    Romanian Dances Liselotte Fennema-Rokyta par pascruze2002


    Adios Nonino par pascruze2002

     

  • Atelier de construction de flûtes de pan par Ionut Preda

     
    Cliquez sur l'image pour démarrer l'album en 3D.
    Cliquez sur le coin inférieur droit, pour tourner la page.

  • In memoriam Bernward HASSELBERG 21-02-2014 Hildesheim

    C'est par hasard que j'ai appris le décès de Monsieur Bernward HASSELBERG, Professeur de musique à la Musikschule Hildesheim et flûtiste de pan particulièrement sympathique (Panflötenensemble SYRINX). J'avais mis un lien vers un tutoriel situé sur son site web, "Bau einer einfache Panflöte", et ai reçu en retour un message d'erreur.

    Animé d'un sombre pressentiment, j'ai cherché plus avant sur l'internet, et ai reçu la confirmation de la triste nouvelle de la disparition, à 58 ans, de cet homme estimable et chaleureux.

    Voici également une vidéo de Bernward Hasselberg interprêtant Flow my tears de John Dowland à la flûte de pan.

     

    Pour lui rendre hommage, voici sa dernière photo avec la flûte de pan qu'il affectionnait tant.

    Bernward Hasselberg, Hindesheim, Panflöte

     

     

  • Noortje van Middelkoop: nieuw CD "Just Christmas"

    Beste muziekliefhebber,                   

    Met veel plezier wil ik u uitnodigen voor het concert “Just Christmas” op vrijdag 22 november 2013 in Amerongen. Tijdens dit concert presenteren Jan Lenselink en ik onze nieuwste CD “Just Christmas” op vleugel en panfluit. Op deze CD spelen wij bekende én onverwachte kerstmuziek, gearrangeerd in een nieuwe stijl met panfluit, piano, slagwerk en contrabas. (Bij enkele nummers speel ik ook accordeon.)

    Naast de muziek van de nieuwe CD spelen we tijdens het concert in Amerongen ook andere werken en Jan zal enkele solo’s uitvoeren op de vleugel. In de pauze zijn de nieuwe CD “Just Christmas” en onze vorige CD “Just Music” verkrijgbaar voor slechts € 15 per stuk.

    De toegang voor dit concert is gratis. Het begint om 19.30 uur en de zaal gaat open vanaf 18.45 uur.

    Zendings-Diaconessenhuis Bethanië, Jan van Zutphenweg 4 in Amerongen.                                     

    Van harte welkom!

    Mocht u niet op het concert kunnen komen en toch de cd willen bestellen,dan kan dat natuurlijk ook. Voor € 17,95 (incl. verzendkosten) sturen we deze naar u toe.

    Titellijst Just Christmas

    Bestellen

    Groeten van Noortje van Middelkoop                       http://www.noortjevanmiddelkoop.nl/

    P.s. Panfluit Workshop Dag: 25 januari 2014

    Wanneer u geen berichten meer wilt ontvangen, dan hoor ik het graag.

  • Flûtes des Andes

    Flûtes des Andes

    Amérique Latine

    Les pays d'Amérique Latine (Argentine, Bolivie, Chili, Equateur, Mexique, Paraguay, Pérou, Uruguay, ...) possèdent une très riche culture musicale, mélange d'airs traditionnels hérités des Incas et de danses et mélodies apportées par les Conquistadores espagnols.

    Fermez un instant les yeux, imaginez-vous debout au milieu des ruines de Machu-Pichu, le vent souffle dans les pierres du Temple, au-dessus de votre tête, très haut, déployant ses ailes gigantesques, un condor vole. Soudain, une Quena égrène lentement les premières notes de la célèbre chanson de Daniel Alomias Robles, "El Condor Pasa".

    Musiciens latino-américains

    Pour nous servir de guides à travers les diverses formes musicales Sud-américaines, j'ai choisi le groupe Los CALCHAKIS et Uña RAMOS.

    Los CALCHAKIS, le groupe fondé par Hector MIRANDA, a su communiquer partout dans le monde l'amour de ces mélodies rythmées, tour à tour mélancoliques ou joyeuses. Ce groupe utilise tous les instruments à vent traditionnels, Quena et Moceno, Zampoñas ou Sikus, Rondadors, Tarka, et à cordes - guitare, charango, harpe, les percussions, les grelots faits d'ongles de chèvres. Tour à tour, ils font leur entrée en scène, pour finir à l'unisson et en parfaite harmonie.
    Un autre interprète majeur, est l'argentin Uña RAMOS, baptisé "le pivert des Andes". Il a joué en duo avec le guitariste Bruno Ulysse PAUVAREL, et joué sur les scènes du monde entier.

    Apprendre à jouer des flûtes andines

    Pour apprendre à jouer des flûtes andines, en particulier la Quena et le Siku ou Zampoña, voici différentes méthodes d'apprentissage :

    Sukay

    • Le groupe SUKAY a publié chez MelBay "Sukay Workbook" (livre + CD audio) MB97319BCD
    • Il a également réalisé une cassette vidéo "How to play Flutes of the Andes taught by Sukay - HOMESPUN VIDEO (VHS Pal) très didactique et animée.

    Academia de Musica HELIOS

    Le Professeur  Eliodoro NINA, de l'Academia de Musica HELIOS, Calle Murillo 744, Casilla 8963 La Paz (Bolivia), enseigne le charango, la Quena et la Zampoña. Il a publié divers manuels, présentant les partitions de nombreuses chansons folkloriques, de manière classique, mais également par une représentation graphique des deux rangées Ira et Arka constituant la Zampoña, ce qui facilite grandement la lecture musicale. En voici les titres :

    • Metodo de Zampoña VOL. 1 - Prof. Eliodoro NINA
    • El arte de la música en la Zampoña Vol. 2 - Prof. Eliodoro NINA
    • Metodo de QUENA Tomo 1 - Prof. Eliodoro NINA

    Je vous recommande également la Méthode de flûte des Andes "Keña" - R.-R. INCLAN (Editions Paul BEUSCHER - SDM) Tablatures Gamme chromatique, Gamme des sons altérés, Gamme de DO majeur et Gamme de LA majeur.

    Acheter des flûtes des Andes

    Si vous désirez acheter une flûte des Andes, voici deux adresses :

    Editions Jean-Marie FUZEAU : propose une Zampoña de taille moyenne, accordée correctement, assemblée avec des cordelettes en laine. La livraison est rapide.
    •  Michael MARAHRENS, de Bremen, fabrique toutes sortes d'instruments à vents sud-américains, mais aussi Didgeridoos, Sakuhachi, etc. Michael a joué plusieurs années avec divers groupes latino-américains, il enseigne également. Son site web vient de s'enrichir de nombreuses photos, ainsi que d'animations Flash présentant la fabrication de divers instruments, ainsi que des mélodies exécutées avec ceux-ci.
    • Le français Philippe Hélard (Studio Canne et Bambou) présente sur son site les diverses flûtes andines. Musicien, il réalise des animations au sein des écoles, donne des cours et a également gravé plusieurs CD destinés aux tout petits.

    Construire Quena, Sikus ou Zampoñas

    Si par contre préférez construire vous-même Quena et Sikus ou Zampoñas, voici un ouvrage très didactique :

    • HOW TO MAKE AND PLAY PAN PIPES - Alvaro Graña (Condor Books ISBN : 0-9526729-0-1). Le livre contient des schémas d'assemblage, les mesures, des photos de musiciens, et de nombreuses partitions.
    • Le site web d'Alberto SIQUIER : explique en détails la construction de diverses flûtes de Pan (Sikus).

    Voici quelques vidéos très intéressantes sur la construction de la zampoña, disponibles sur le site de YouTube.com:

     

     

     

    CD audio favoris de musique andine

    Voici pour terminer quelques-uns de mes CD favoris de musique andine :

    • UÑA RAMOS - "LE SOUFFLE DU ROSEAU" (Le Chant du Monde - LDX 274 1031) avec Bruno Ulysse PAUVAREL
    • UÑA RAMOS - "EL ARTE DE LA QUENA" (TROVA - CD 524)
    • LOS CALCHAKIS - "FLÛTES DE PAN DES ANDES" (ARION - ARN 64005)
    • LOS CALCHAKIS - "FLÛTES DES TERRES INCAS" (ARION - ARN 64002)
    • LOS INCAS - "EL ÚLTIMO" (BUDA Records - 1989962)
    • INTI RAYMI - "INCA QUENA" (TUMI - CD047)
    • RUNAKUNA - "MUSICA DE LOS PUEBLOS ANDINOS (VOL 2) "HIJOS DEL SOL" - BOLIVIA"

     

    Liens utiles

    • Boleadora.com  nombreux fichiers mp3 en provenance de tous les pays d'Amérique Latine.
    • PACOWEB : un site entièrement dédié à la musique andine, d'une incroyable richesse!